La bière BERLINER WEISSE est faite pour vous si vous :

  • recherchez une pause désaltérante et rafraîchissante dans la chaleur de l’été, sans trop d’alcool
  • appréciez une bière de blé sèche, acide et acidulée, qui a un lien unique avec l’histoire brassicole de Berlin
  • n’avez pas peur de combattre les personnes mal informées qui souhaitent l’adoucir avec un sirop coloré bon marché…

Histoire du style

Comme son nom l’indique, la Berliner Weisse est une bière de blé pâle, liée à la capitale allemande. Des bières de blé acidulées et de fermentation haute étaient brassées dans le nord de l’Allemagne depuis plusieurs siècles. Au milieu du 19e siècle, Berlin était devenue l’une des capitales brassicoles d’Europe et des centaines de brasseries produisaient ce style qui avait été (prétendument) appelé le « champagne du nord » par les troupes de Napoléon.

Malheureusement, le XXe siècle n’a pas été tendre avec ce style de bière. Dans les années 1920, on a commencé à l’édulcorer en y ajoutant du sirop vert (aspérule) ou rouge (framboise) pour en atténuer l’acidité. Au début du 21e siècle, seule une brasserie allemande (Kindl) fabriquait une bière appelée « Berliner Weisse ». Heureusement, le style connaît aujourd’hui un renouveau, avec plusieurs interprétations brassées dans son lieu de naissance.

Brassé avec une combinaison de malt de blé et de malt de pils, le moût à faible gravité est fermenté avec une levure de bière Saccharomyces neutre de fermentation haute et des bactéries Lactobacillus. Embouteillée jeune, la bière peut être conditionnée pendant plusieurs mois en présence de Brettanomyces, ce qui lui confère un léger funk, un goût de terre et une finale extrêmement sèche.

Comme la Kölsch, la Berliner Weisse est un style protégé au niveau régional. En Allemagne, seule la bière Berliner Weisse brassée dans la capitale peut utiliser ce nom.

bière berliner weisse

Guide de la Berliner Weisse

  • Apparence : Couleur paille très pâle. Généralement trouble.
  • Taux d’alcoolémie : Traditionnellement de 2 à 4 %.
  • Arôme : L’acidité lactique domine avec une légère pomme, un léger funk. Parfois un soupçon d’arôme de blé/céréales au nez.
  • Goût : Acide, aigre et sec. Tons terreux. Amertume très faible, presque indiscernable (l’amertume du houblon n’a pratiquement aucune importance dans ce style).
  • Corps : Sec, en raison de la faible gravité et de l’atténuation élevée. Croustillante et rafraîchissante, avec une carbonatation élevée.

Exemples de saisons recommandées

  • Le bier d’affichage : Berliner Weisse de Bogk-Bier Privatbrauerei, à Kreuzberg, Berlin. Le brasseur, Andreas Bogk, utilise à la fois une levure de bière et des lactobacilles en fermentation primaire et ajoute des Brettanomyces qu’il a réussi à cultiver à partir d’une bouteille originale de Berlin Weisse (VEB Getränkekombinat Berlin) des années 1980. Brassée en très petites quantités, essayez de trouver une bouteille de cette « authentique » Berliner Weisse, brassée selon le style berlinois : acide et acidulée sans compromis.
  • L’autre authentique Berliner Weisse : Brewbaker Jahrgangs Berliner Weisse est une autre version authentique de Berlin. Légère et bien équilibrée, cette bière à 2,5 % d’alcool est extrêmement rafraîchissante.
  • Sour avec une torsion : Onkel Herbert Rhabarber Weisse, par Onkel Bier est d’une nouvelle brasserie gitane allemande. Brassée à la brasserie De Proefbrouwerij en Belgique, cette « Berlin Style Weisse » est additionnée de 3% de purée de rhubarbe avant d’être embouteillée, ce qui donne un léger goût fruité à ce style autrement sec. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)