Bienfaits de la bière sans alcool

Bière sans alcool bienfaits
Bière sans alcool bienfaits

La bière sans alcool a t-elle des bienfaits ?

Grâce à l’évolution de nos habitudes de consommation et à la disponibilité d’un plus grand nombre de bières de qualité supérieure à moins de 0,5 % de VBA, les ventes de bières faibles en alcool et celles de la bière sans alcool ont augmenté de façon spectaculaire ces dernières années.

Pourtant, beaucoup de gens se demandent encore : « À quoi bon une bière non alcoolisée? D’autres ne sont peut-être pas conscients des nombreux et merveilleux avantages de la bière sans alcool.

Vous avez besoin d’être convaincu des avantages de la bière sans alcool ? Ou vous voulez convaincre quelqu’un d’autre ?

Voici un top 10 des avantages de la bière sans alcool.

1. La bière sans alcool a bon goût

Dans le passé, la plupart des gens évitaient la bière sans alcool parce qu’elle n’était tout simplement pas très bonne.

Aujourd’hui, les choses sont très différentes. Et s’il existe encore quelques bières NA et AF non buvables, il y a aussi des dizaines de bières sans alcool qui rivalisent facilement avec leurs sœurs et frères (et bien d’autres alternatives sans alcool) en termes de goût et d’arôme.

Des bières riches et chocolatées comme les Stout, aux bières épaisses et fruitées comme les bières IPA, en passant par des bières à l’amertume rafraîchissante, il y en a pour tous les goûts, même pour ceux qui ne boivent pas de bière normalement.

2. La bière non alcoolisée peut aider à réduire la consommation d’alcool

Que vous souhaitiez boire quelques unités d’alcool de moins par semaine, faire une pause temporaire ou abandonner complètement, la bière non alcoolisée peut vous aider. C’est aussi un moyen pratique de vous libérer de l’alcool lors d’une soirée sans avoir recours à de l’eau ou à une autre boisson non alcoolisée. L’une des raisons pour lesquelles la bière sans alcool est un substitut efficace aux boissons alcoolisées est que votre corps associe le goût et l’odeur à la bière. Cela l’amène à produire de la dopamine, la même substance chimique qui vous fait vous sentir bien lorsque vous buvez de l’alcool.

Des recherches ont également montré que la consommation de non alcoolisée procure les mêmes sensations de récompense que la bière forte. Cela signifie que vous bénéficiez de certains des effets positifs de l’alcool avec la bière sans alcool, sans les conséquences négatives. Sachez simplement que, comme la bière sans alcool fournit certains des indices sensoriels de la bière forte, il est possible de vous ramener à la bière forte. Par conséquent, si vous avez une dépendance à l’alcool, il est préférable de consulter un professionnel de la santé avant d’utiliser de la bière sans alcool afin de réduire votre consommation d’alcool.

3. La bière sans alcool est saine

La bière non alcoolisée présente plusieurs avantages pour la santé, ce qui en fait l’une des boissons les plus saines disponibles derrière le bar. Par exemple, la consommation de bière non alcooliséepeut réduire les risques de maladies cardiaques, aider à dormir, favoriser la croissance osseuse et réduire les risques de maladies comme le rhume. Elle est également riche en vitamines et en minéraux, notamment en acide folique, en potassium, en fer et en zinc.

4. La bière non alcoolisée contient moins de calories

Les bières normales, avec alcool contiennent une très grande quantité de sucre, nécessaire à la création de l’alcool avec l’action de la levure. L’alcool contient 56 calories par unité. Ce sont des calories « vides », car elles n’ont aucune valeur nutritive. Échangez une pinte de bière ABV à 4,5 % contre une bière équivalente à 0 % ou 0,5 % et vous économiserez jusqu’à 145 calories rien qu’avec l’alcool. C’est à peu près la même quantité de calories que ce que vous obtenez avec six cuillères à café de sucre. Mais n’oubliez pas que toutes les bières non alcoolisées ne sont pas pauvres en calories. Le nombre final de calories dépend de leurs ingrédients et du processus de brassage. Par exemple, une bière qui a utilisé une levure paresseuse est susceptible d’avoir une teneur plus élevée en sucre et en calories.

5. La bière sans alcool ne vous rendra pas ivre

Certaines bières sans alcool et non alcoolisées contiennent jusqu’à 0,5 % d’alcool, mais cela est loin d’être suffisant pour vous rendre ivre. En effet, votre corps traite cette minuscule quantité d’alcool lorsque vous la buvez. Le corps d’une personne moyenne traite les 0,28 unités d’alcool d’une pinte de bière à 0,5 % en 17 minutes environ. En moyenne, il faut deux heures à une personne pour transformer l’alcool en une pinte de bière à 3,6 % (environ 2 unités d’alcool) et plus de trois heures pour transformer l’alcool en une pinte de bière à 5,6 % (environ 3,1 unités d’alcool).

Boire de la bière sans alcool signifie ne plus ressentir les effets négatifs de l’alcool, comme la gueule de bois, la faible productivité, la fatigue et dans certains cas le fait de se ridiculiser, même si le ridicule ne tue pas! contrairement à l’alcool. Et vous pouvez toujours rentrer chez vous en voiture depuis le bar avec la satisfaction d’avoir bu plusieurs bonnes pintes.

6. La bière sans alcool est transparente au niveau des ingrédients

Un bon exemple de l’influence des sociétés d’alcool sur nos gouvernements est la situation concernant l’étiquetage des boissons en France et en Europe. Les producteurs de boissons doivent énumérer tous les ingrédients sur l’emballage… SAUF s’il s’agit d’une boisson alcoolisée contenant plus de 1,2 % de VBA. Nous pouvons nous demander ce que cela signifie, tout simplement qu’il est impossible d’être sur à 100% des ingrédients présents dans les bières alcoolisées. Le bon côté de la chose est que nous savons exactement ce qui entre dans la composition d’une bière non alcoolisée parce que cela est indiqué sur la bouteille ou la canette. En attendant, ceux qui boivent de la bière forte peuvent consommer toutes sortes de choses dans leur pinte.

7. La bière non alcoolisée coute souvent moins cher

Dans de nombreux pays, les brasseurs paient une taxe sur toute bière dépassant un certain pourcentage d’alcool. Ce coût supplémentaire est bien évidemment répercuté sur les consommateurs de bière. Cela signifie que les bières sans alcool et à faible taux d’alcoolémie sont souvent moins chères à l’achat qu’une bière similaire à forte teneur en alcool.

Même si il faut garder en tête qu’il en coûte généralement plus cher à un brasseur de fabriquer une bière sans alcool. Ne vous attendez donc pas à ce que toutes les bières sans alcool soient une bonne affaire. Après tout, c’est le goût et la qualité que nous payons lorsqu’il s’agit de bière, et non la teneur en éthanol.

8. La bière non alcoolisée faciliterait l’intégration

Nous vivons actuellement dans une culture où boire de l’alcool est la norme, un petit verre ? Une petite pinte après le boulot ?

Il existe de nombreuses situations où le fait de ne pas boire d’alcool peut vous donner l’impression d’être un étranger, en particulier lorsque vous buvez un diabolo citron, un soda ou un jus d’orange bon marché. La bière non alcoolisée peut éventuellement aider dans ce genre de situation. Cela ressemble à de la bière. Elle sent la bière. Elle a le goût de la bière, c’est même de la bière ! Il n’y à alors aucune raison de chercher à boire de l’alcool si vous ne voulez pas en boire, commandez tout simplement une bière sans alcool !

9. La bière sans alcool permet de soutenir la bière en elle même et les bars locaux

Une objection courante à la réduction de la quantité d’alcool que nous buvons est que nous ne soutiendrons plus les bars ou l’industrie de la bière. Ce n’est pas forcément le cas lorsque vous buvez de la bière sans alcool. Vous pouvez toujours aller au bar et soutenir les brasseries, grandes et petites.

10. La bière sans alcool est naturelle

La plupart des bières non alcoolisées sont fabriquées à partir des quatre ingrédients naturels utilisés par les brasseurs depuis des millénaires : l’eau, la levure, le malt et le houblon. Cela signifie que la plupart des bières sans alcool sont des produits naturels, contrairement aux nombreuses alternatives sans alcool comme les sodas qui contiennent des additifs, des édulcorants artificiels autres poudres de perlimpinpin inconnues au bataillon.