Qu’est ce qu’une bière non pasteurisée ?

bière non pasteurisée bière trouble bière artisanale bieromatique
bière non pasteurisée bière trouble bière artisanale bieromatique

Existe t-il encore aujourd’hui des bières non pasteurisée ? Quels sont les avantages des bières non pasteurisées ? Il est en vogue de produire et de consommer des choses naturelles et sauvages. C’est le cas de la nourriture, du vin et, depuis un petit moment, la bière. Il existe de plus en plus de brasseries en France qui produisent de la bière non pasteurisée. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Voici tout ce que vous devez savoir avant de boire de la bière non pasteurisée.

Qu’est ce que la bière non pasteurisée ?

Une bière non pasteurisée est, comme son nom l’indique, une bière qui n’a pas subi le processus de pasteurisation. C’est un produit largement défini par ce qu’il n’est pas. De nombreuses bières commerciales en boîte et en bouteille sont pasteurisées de la même manière que n’importe quel autre produit. Les canettes et les bouteilles sont passées dans un jet d’eau chaude à environ 70 degrés. Cela a pour effet de tuer les bactéries et empêcher la croissance des levures encore présentes dans la bière. Les bières non pasteurisées sautent cette étape. Pour que les bières non traitées restent fraîches, elles doivent être réfrigérées en permanence et consommées le plus rapidement possible.

Historiquement, la bière n’était pas pasteurisée, mais il y avait partout de petites brasseries locales. Les taux de houblonnage étaient élevés pour aider à préserver la bière. Elles étaient vendues localement, via des chaînes de distribution courtes. Donc nul besoin de longue durée de conservation, et l’acceptation d’une bière légèrement trouble.

Comme dans toute autre industrie, les petites brasseries ont fermé et sont devenues moins nombreuses, les plus grandes ont pris leur place et une durée de conservation plus longue a été nécessaire. Quelques grandes brasseries (Miller par exemple) ont commencé à produire de la bière non pasteurisée, en utilisant plutôt une filtration stérile. Le coût d’investissement nécessaire est moindre (pas de pasteurisateur), la consommation d’énergie et d’eau est moindre, mais la brasserie accorde beaucoup plus d’attention aux détails de l’assainissement. Dans l’ensemble, il s’agit probablement d’une option moins coûteuse pour la brasserie, sans diminution de la qualité.

Pourquoi la non pasteurisation de la bière ?

Aujourd’hui, de nombreuses brasseries artisanales renoncent au processus de pasteurisation. Les équipements de pasteurisation sont coûteux et les brasseries artisanales conçoivent leurs bières pour qu’elles soient consommées rapidement à un endroit proche de la brasserie. La non pasteurisation des bières est de plus en plus plus mentionné sur l’étiquette. Cette méthode de fabrication devient un outil marketing pour pousser à la consommation. La majorité des bières en fût sont également non pasteurisées.

La bière non pasteurisée est-elle sure ?

La bière non pasteurisée est sans danger. En règle générale, il faut boire la bière non pasteurisée dans les 45 à 60 jours suivant la date de production. Il faut s’assurer que la bière est achetée dans un endroit où elle a été conservée au frais. Depuis sa production, et jusqu’au moment de son ouverture et de sa dégustation. Toutes les bières ont été pasteurisées avant les années 1870, vers la fin de la guerre franco-prussienne. Le père de la pasteurisation, Louis Pasteur, voulait donner un meilleur goût à la bière française.

Pasteur a noté que la bière fermentée entre 25 et 35 degrés est sensible aux acides lactique, acétique et butyrique. Ces acides gâchent la bière. Si elle fermente spontanément à l’extérieur, les levures sauvages ont tendance à ajouter des notes d’arômes. Pasteur apprends alors aux brasseurs à mettre la bière en bouteille lorsque la fermentation est à peu près terminée, puis à exposer les bouteilles pendant un court laps de temps à une température comprise entre 55 et 60 degrés. Cette méthode permet de tuer tous les germes étrangers et la bière reste donc saine pendant de longues périodes. C’est essentiellement la pratique qui est maintenant poursuivie à très grande échelle, connue sous le nom de pasteurisation de la bière.

Pourquoi boire de la bière non pasteurisée ?

La bière non pasteurisée est plus saine. Les levures vivantes vous fournissent de grands acides aminés. Elles colonisent les intestins et éliminent de manière compétitive certaines bactéries pathogènes. De plus, les levures de bière vivantes vont capter tout l’oxygène, empêchant la formation d’agglomération de molécules toxiques. La pasteurisation détruit une grande partie de la saveur de la bière, laissant un produit au goût plus fade.

Ces dernières années, il est devenu beaucoup plus acceptable de laisser la levure fermenter dans la bouteille. L’essor des microbrasseries qui ont influencé la perception du public sur ce qu’il faut attendre d’une bonne bière a fait évoluer le paradigme. Aujourd’hui on ne s’attend plus forcément à une bière claire et sans sédiments. Une bière trouble ne choque pas. Un trouble facilement créé par le houblonnage à sec ou à un dépôt de levure dans la bouteille. On obtient généralement une bière beaucoup plus savoureuse, bien qu’elle ne puisse pas durer aussi longtemps.

Plus la bière se conserve plus longtemps plus elle minimise le risque d’instabilité comme la modification du goût en raison de l’activité microbienne. Mais cette pratique change de plus en plus. Les consommateurs de bière s’intéressent maintenant davantage aux bières artisanales non pasteurisées.

La bière peut-elle se conserver sans pasteurisation ?

Il y a deux choses essentielles que tout brasseur doit faire pour fabriquer une bière ayant une longue durée de conservation : Éliminer les bactéries et produire de l’alcool.
La pasteurisation permet d’éliminer les bactéries. Lorsque les brasseurs fabriquent de la bière, ils créent un environnement appelé moût, qui est généralement un mélange sucré de céréales maltés et d’eau dans lequel les levures se multiplient. Lorsque la levure se multiplie, l’un des sous-produits est l’alcool, qui est à son tour antibactérien. Le moût est un milieu étonnant pour la prolifération des bactéries. Cela signifie que les brasseurs doivent introduire de la levure pour qu’elle s’implante et se développe avant que les bactéries aient une chance de le faire.

En brasserie, l’hygiène est essentielle. Si toutes ces étapes ont été franchies avec succès, la bière qui se retrouve dans les rayons du magasin devrait être exempte de bactéries à 99,xxx %. Si le brasseur a obtenu un VBA >= 8 %, l’alcool présent devrait empêcher la bière de s’altérer pendant au moins un an ou plus.

Pourquoi la bière est-elle pasteurisée ?

Certaines bières sont plus ou moins pasteurisées pour les mêmes raisons que n’importe quel produit. Comme le lait, qui est pasteurisé pour le garder stable plus longtemps en éliminant les microbes qui pourraient s’y comporter.

Dans le cas de la bière, la levure est ajoutée avant la fermentation afin de convertir les sucres en alcool. Ainsi, si la bière est mise en bouteille sans pasteurisation, la levure peut continuer à fermenter dans la bouteille. Dans le passé, on considérait que cela était mauvais. Car si la fermentation se poursuit dans la bouteille, il est possible que les bouteilles explosent. La pression à l’intérieur continue d’augmenter à mesure que la levure fermente.
Laisser la levure dans les bouteilles lui permet de continuer à se développer. Elle laissent des sédiments dans le fond de la bouteille. C’est pour cela que vous buvez de temps à autre des bières troubles.

 

Thomas
Passionné de bière craft depuis mon plus jeune âge légal, j'écris sur bieromatique depuis ses débuts. J'aime tous les styles de bières mais j'ai de grandes préférences pour les sour fruitées bien acidulées et les IPA bien houblonnées. J'aime aussi les gose, idéalement pas trop sauvage. Mes bières préférées de tous les temps sont pour le moment les bières épicées, pimentées, poivrées... C'est la Mother Gose de Brewski qui remporte pour moi la palme de la meilleure bière de cette catégorie. N'hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d'informations sur la bière, je me ferai un plaisir de vous répondre.